sample

Taux immobilier Janvier 2016

Le taux moyen de crédit immobilier en janvier 2016 sur 10 ans a baissé à 2,92%, alors que la baisse a atteint 3,31% sur 20 ans en janvier 2016. Selon la même source « C’est son plus bas niveau depuis décembre 2015 ». Sur 20 ans, le taux moyen enregistré est de 3 %, soit une baisse de 0,05 %. Sur 25 ans, la baisse de valeur est de 0,10 %, à 3,35 %.

Le taux des OAT à 10 ans, Obligations Assimilées au Trésor, (qui représente la valeur de référence pour le crédit immobilier) est la raison principale derrière cette diminution puisque cette valeur a constamment chuté depuis un an et atteint son plus bas niveau historique à 2,26% le 4 janvier.

Les taux immobilier janvier 2016 sont au plus bas

La responsable des études économiques et porte-parole de Meilleurtaux, Sandrine Allonier, a déclaré que durant l’année 2015, l’OAT a énormément chuté. Les banques avaient choisi de ce fait de s’approprier des marges bien ajustées en relevant leurs taux de crédit, à cause des difficultés de financement auxquelles elles faisaient face en particulier.

Meilleurtaux a ajouté que l’année 2016 été marquée par la fin de plusieurs systèmes législatifs avantageux tel que PTZ+ (le prêt à taux zéro plus), ce qui a causé la baisse de demande. De ce fait, les banques ont décidé de mener « une politique très agressive en terme de taux ».
Par conséquence, les instituts de crédits sont de plus en plus sévères alors que les emprunteurs ayant de bons dossiers profitent de conditions d’emprunt largement bénéfiques.

Baisse des taux d’intérêt des crédits immobilier en janvier 2016

Pour les bons dossiers, le taux sur 20 ans est arrivé à 2,60% en juin (hors négociation), avec 2,30% négocié. En revanche, le plafond historique de 2,20% sur vingt ans d’octobre 2015 n’a pas été réalisé.

En ce qui concerne les taux enregistrés par région, les taux moyens en Île-de-France sont de 2,89%. Cette valeur est moindre que la moyenne nationale qui est de 2,92%. En revanche, ces taux sont plus importants que dans quelques zones, comme l’Ouest avec 2,88% ou le Sud-ouest (2,87%).

Les taux immobilier les plus importants ont été enregistrés dans l’Est avec 3,04% ainsi que dans la région Nord avec 2,94%.
Sandrine Allonier constate également que « l’immobilier est toujours une valeur refuge, mais il y a plus d’attentisme, les banques sont plus prudentes. Les gens, quant à eux, veulent acheter, mais ne savent pas quand ils doivent le faire ».
De ce fait, et sauf à Paris où il y a plus d’attentisme en raison des prix chers, la demande de credit immobilier augmente partout de nouveaux même si le marché agi toujours au ralenti.

Les taux de credit gardent un niveau historiquement bas. Pour certains, la période est donc plus que jamais opportun pour emprunter. Du coup, ils ne vont plus attendre pour emprunter, surtout que le marché de l’immobilier la conjoncture économique est incertain.